Wimbledon va assouplir sa politique de code vestimentaire pour les joueuses.

Wimbledon s'apprête à prendre des mesures après les commentaires de Judy Murray

by Sarah Ait Salah
SHARE
Wimbledon va assouplir sa politique de code vestimentaire pour les joueuses.

Selon le Daily Mail, Wimbledon s'apprête à assouplir son code vestimentaire pour les joueuses. La semaine dernière, Judy Murray a exhorté Wimbledon à repenser sa politique stricte de sous-vêtements entièrement blancs, car elle a déclaré qu'une joueuse traversant un cycle menstruel peut subir "une expérience traumatisante" si elle remarque une trace de sang sur ses vêtements blancs, devant la foule et les caméras de télévision.

Selon le Daily Mail, Wimbledon va probablement apporter de petits changements à ses règles vestimentaires et autoriser les joueuses à porter des sous-vêtements de couleur. Toutefois, la règle principale reste la même, puisque les joueuses devront toujours porter des vêtements entièrement blancs par-dessus.

Wimbledon s'apprête à prendre des mesures vestimentaires.

Murray, ancienne capitaine de l'équipe britannique de la Coupe Billie Jean King, a appelé Wimbledon à assouplir sa politique stricte du vêtement blanc.

"L'un des plus gros problèmes du passé dans le sport était qu'il y avait toujours des shorts blancs, des tenues blanches, etc. dans de nombreux sports différents. Tout était blanc. Presque tous les sports sont passés aux couleurs maintenant.

Je pense que c'est certainement un sujet de discussion beaucoup plus ouvert, si vous portez du blanc et que vous avez une fuite pendant que vous jouez. Je ne peux pas imaginer une expérience plus traumatisante que celle-là." "Maintenant que tous les matchs sont télévisés et diffusés en continu, il faut y penser.

C'est l'une de ces choses, lorsque quelque chose comme ça devient un sujet de discussion, des décisions doivent être prises à ce sujet. Mais il est également très important que nous ayons beaucoup de femmes dans le comité de décision, parce qu'elles comprennent ce que c'est que d'avoir des cycles menstruels et elles comprennent la peur que cela se produise en jouant", a déclaré Murray au Daily Mail la semaine dernière.

Peu après les commentaires de Murray, le conseil d'administration de l'AELTC a pris des mesures et entamé des discussions. Mais même avant les commentaires de Murray, nombreux étaient ceux qui demandaient à Wimbledon d'assouplir sa politique stricte de sous-vêtements entièrement blancs.

Wimbledon Judy Murray
SHARE