Andre Agassi : ‘Sans Sampras, j'aurais été un mauvais joueur’


by   |  LECTURES 2373
Andre Agassi : ‘Sans Sampras, j'aurais été un mauvais joueur’

Andre Agassi, huit fois vainqueur en Grand Chelem, a récemment souligné l’importance d’une grande rivalité pour la carrière d’un professionnel : "Un grand rival est comme un miroir.

Vous devez vous y regarder vous-même, reconnaître vos lacunes, procéder à des ajustements et entretenir les zones dans lesquelles vous dépassez vos objectifs. Il y avait des fois où mes rivaux faisaient ressortir le meilleur de moi; il y avait des moments où ils ont mis en exergue le pire.

Ils m'ont probablement aidé à gagner des choses que je n'aurais jamais connues autrement; ils m'ont aussi coûté des titres. Je ne sais pas comment cela aurait été sans un rival tel que Pete Sampras.

J'aurais gagné davantage. Mais je pense que j’aurais été pire sans lui." L’ancien n.1 mondial, qui a fêté ses 49 ans ce lundi, a finalement commenté sa retraite du tennis : "C’est l’une des choses les plus difficiles que j’ai jamais eu à vivre émotionnellement.

Voyez vous-même : Quelque chose que vous faite depuis que vous portez des couches. Vous ne vous souvenez pas même de la vie sans elle. Et c’est vraiment la seule chose que vous faites. Puis, un jour, cela se termine et vous n’avez aucune idée de ce qui se passe de l’autre côté, parce que vous ne vous connaissez même pas sans cela.

C’est comme planifier la mort : ‘Voyons, dans l’après-vie, je veux faire ceci et faire cela’. Cela ne se calcule pas. Je ne pouvais pas comprendre comment, à l'avenir, je n'aurais plus jamais à faire les choses que j’avais l’habitude de faire.

Mais vous commencez avec ce que vous pouvez au jour le jour : ‘que vais-je faire aujourd'hui?’ Et puis chaque jour était une découverte, et c'était un sentiment agréable. Puis je me suis senti confiant de plus en plus".