Jamie Murray: "J'aimerais jouer en double avec Andy à Wimbledon"



by   |  LECTURES 380

Jamie Murray: "J'aimerais jouer en double avec Andy à Wimbledon"

La star britannique du tennis en double Jamie Murray dit qu'il aimerait faire équipe avec son frère Andy Murray à Wimbledon avant qu'ils ne prennent leur retraite, dans une interview au Herald Scotland.

Murray a déclaré : "Nous ne savons pas ce qui va se passer avec la hanche d'Andy, mais nous espérons qu'il va retrouver la forme et la santé et qu'il pourra retourner sur le terrain.

Je ne l'ai pas vu depuis un certain temps - cette pause des tournois ( pour cause de la pandémie de Coronavirus) nous permettra de nous rattraper - mais je sais qu'il s'est entraîné, ce qui est une bonne nouvelle.

Nous avons toujours dit que nous voulions jouer à Wimbledon au moins une fois ensemble avant de nous retirer du circuit et nous espérons avoir cette chance" Jamie, 34 ans, dit qu'il n'a pas l'intention de s'arrêter tout de suite et qu'il pourrait bien jouer jusqu'à la quarantaine tant qu'il reste en forme et qu'il soit capable de jouer dans les grands tournois: "Je ne pense pas au moment où je dois m'arrêter et je n'en ai pas vraiment envie.

Les pros plus âgés disent toujours : "Jouez aussi longtemps que vous le pouvez" Tant que je suis en forme et en bonne santé, tant que mon classement me permet de participer aux plus grands tournois du monde, tant que j'apprécie encore le tennis, j'ai pleinement l'intention de le faire et de jouer jusqu'à la quarantaine - pourquoi pas ? Touchons du bois, je n'ai gagné de véritables grands titres et si je fini ma carrière je n'en aurais plus l'occasion.

Recréer ce que le tennis vous donne ailleurs - marcher sur le court devant une foule nombreuse, l'énergie que vous en retirez , la tension et l'excitation d'un match qui se déroule - cela va être impossible à retrouver et je m'en rends compte"

En parlant des récents investissements de la Lawn Tennis Association en Écosse, Jamie se félicite de cette initiative. "Tout investissement supplémentaire que nous recevons en tant que nation de tennis est une bonne nouvelle.

Est-ce que j'aimerais que ce soit plus ? Bien sûr. Si j'étais la LTA et que je distribuais cette somme, je voudrais m'assurer que celui qui reçoit l'argent sache comment le dépenser et quel est son plan.

C'est comme ça que les affaires fonctionnent. Le tennis en Écosse, le développement du jeu ici, est important pour moi et important pour nous en tant que famille"