Andy Murray : "Je peux rivaliser avec le top 30 "


by   |  LECTURES 303
Andy Murray : "Je peux rivaliser avec le top 30 "

L'ancien numéro un mondial et triple champion de Grand Chelem, Andy Murray, a travaillé d'arrache-pied sur son retour au cours des deux derniers mois. Andy s’est bien battu à ZhuhaiAlex de Minaur l’a renversé en trois sets, au bout de plus de deux heures et 40 minutes.

Il se dirigeait ensuite vers Pékin où il avait remporté des victoires contre Matteo Berrettini et Cameron Norrie, avant d’atteindre les quarts de finale contre Dominic Thiem. L'Autrichien s'est emparé de la victoire par 6-2, 7-6, mais Andy a quitté le court en étant content de sa performance face à l'un des meilleurs joueurs du monde.

Il est confiant pour ce qui est de ses chances de pouvoir reproduitre de telles performances à Shanghai et pour le reste de la saison. Recevant une wildcard pour l'avant-dernière épreuve de Masters 1000 de la saison, Murray a joué son premier match au Masters de Shanghai depuis 2016, et il a réussi à battre Juan Ignacio Londero en trois sets.

Il le fera dans l'espoir de continuer de là où il était parti il ​​y a trois ans, après avoir remporté le titre sans perdre de set et avec seulement 27 jeux cédés. À la fin de l’année, Andy devrait disputer deux autres événements en Europe, étant déjà heureux d’avoir atteint ce niveau et désireux de retrouver sa place en 2020.

"Il y a peut-être un mois, je ne savais pas que je pourrais rejouer au plus haut niveau", a déclaré Murray. "Depuis que je suis en Chine, je sens que j'ai été compétitif contre tous les joueurs que j'ai affrontés.

J'ai défié un joueur du top 10, un joueur du top 20 et un autre du top 30, sans gagner tous les matchs, mais en ayant l'impression d'avoir très bien réussi. J'espère que d'ici un mois ou deux, je pourrai continuer à progresser davantage, je ne pense pas être au bout de cette route."