Andy Murray parle des accusations de violences domestiques contre Zverev.



by   |  LECTURES 6561

Andy Murray parle des accusations de violences domestiques contre Zverev.

Andy Murray, triple champion du Grand Chelem, ne pense pas que l'affaire Alexander Zverev ait été bien gérée et reconnaît que personne n'en tire profit. Lors de l'US Open de l'année dernière, Zverev a été accusé de violence domestique par son ex-petite amie Ilya Sharypova.

La semaine précédant l'US Open de cette année, un article publié sur Slate a fourni plus de détails sur les violences domestiques présumées de Zverev. Au cours de l'année écoulée, Zverev a insisté sur le fait que ces allégations étaient fausses.

L'ATP n'a pas abordé les allégations de Zverev et ils ont reçu des critiques en raison de leur silence sur la question. "La façon dont l'affaire a été traitée n'a été bonne pour personne.

Je ne pense pas que cela ait été bon pour le circuit. Je ne pense pas que cela ait été bon pour Zverev non plus, parce que vous savez, à moins que cela ne soit abordé de front, ça va continuer à traîner et, comme vous le dites, les questions continueront à être posées.

Par exemple, j'en ai parlé à Wimbledon, et maintenant, trois mois plus tard, on me pose encore des questions à ce sujet", a déclaré Murray.

Zverev a engagé une action en justice

Zverev n'a pas tardé à réagir en intentant une action en justice contre la source et l'auteur de l'article publié sur Slate.

Zverev a ensuite atteint la demi-finale de l'US Open, avant de s'incliner face à Novak Djokovic. "J'ai engagé mes avocats allemands et américains dans cette affaire", a déclaré Zverev dans un communiqué publié sur son Twitter.

"Ils ont déjà obtenu une injonction préliminaire contre la source et l'auteur qui ont publié les fausses allégations. Le tribunal a suivi nos arguments et a déclaré, les accusations suscitées sont diffamatoires et fausses.

Les avocats ont donc engagé une procédure supplémentaire contre la source et l'auteur. Je nie catégoriquement et sans équivoque avoir abusé d'Olya. Je soutiens également pleinement la création d'une politique de l'ATP en matière de violence domestique. Je n'aborderai pas cette question plus en détail."