Andy Murray parle des joueurs qui tardent encore à se faire vacciner.



by   |  LECTURES 1314

Andy Murray parle des joueurs qui tardent encore à se faire vacciner.

L'ancien numéro un mondial Andy Murray assure que la vie lui est plus facile depuis qu'il s'est fait vacciner. Les joueurs qui n'ont pas été vaccinés sont toujours autorisés à concourir sur le circuit, mais l'ATP a récemment exhorté ses joueurs à se faire vacciner.

"Oui, je veux dire, au cours des prochains mois, les choses vont probablement finir par changer un peu. Je sais que les conversations concernant l'Open d'Australie et d'autres événements sont déjà en cours.

Les joueurs qui ont été vaccinés vont potentiellement être en mesure d'avoir des conditions très différentes de celles des joueurs qui ne sont pas vaccinés", a déclaré Murray, selon Ben Rothenberg.

"Oui, je peux envisagé que cela devienne un problème dans les mois à venir. Si des tournois sont organisés, comme l'Aussie Open, une grande partie du circuit n'est pas encore vaccinée, mais ils vont permettre aux joueurs qui ont été vaccinés de s'entraîner et de se déplacer librement entre les hôtels, sans avoir à se mettre en quarantaine, etc.


Murray espère que plus de joueurs décideront de prendre la dose.

"J'ai l'impression de mener une vie tout à fait normale, alors que pour les joueurs qui n'ont pas été vaccinés, c'est différent.

Je suis sûr qu'ils seront frustrés par cela", a insisté Murray. "En fin de compte, je pense que la raison pour laquelle nous nous faisons tous vacciner est de veiller sur le grand public. En tant que joueurs qui voyagent à travers le monde, nous avons la responsabilité de veiller sur les autres.

Je suis heureux d'être vacciné. J'espère que davantage de joueurs choisiront de se faire vacciner dans les mois à venir." Murray, désormais classé au 114e rang mondial, a reçu une wild card pour l'US Open.

Il , qui a remporté son premier titre du Grand Chelem à Flushing Meadows en 2012, a été tiré au sort pour rencontrer Stefanos Tsitsipas, tête de série n° 3, au premier tour, une victoire sur le Grec qui se trouve être l'un des joueurs les plus en forme du circuit cette saison parait difficile, mais si elle a lieu, elle servira de coup de pousse pour le natif de Glasgow et le réconfortera dans le fait que son tennis n'est pas encore éteint.