L'herbe sera-t-elle plus verte pour Andy Murray à Queen's et à Wimbledon ?



by   |  LECTURES 2447

L'herbe sera-t-elle plus verte pour Andy Murray à Queen's et à Wimbledon ?

Le champion du Grand Chelem et ancien No. 1 mondial, Andy Murray, a décidé de manquer le Nottingham Open car sa blessure à l'aine subie au mois de mars s'est envenimée. Cela fait quelques mois qu'Andy Murray n'a pas disputé de tournoi en simple et c'est à Rotterdam qu'il s'est incliné au deuxième tour face au Russe Andrey Rublev.

La maladie récurrente du britannique a provoqué son retrait de Miami et de l'actuel Open de France. L’événement parfait serait le défi de l'Open de Nottingham, pensait-il, et Murray l’attendait avec impatience, mais sa blessure l'a obligé à freiner son élan.

Les tournoi de Queen's et de Wimbledon sont dans les plans de Murray

L’entraînement rend-il parfait ? Le Britannique pense que cela y contribue en tout cas et il est satisfait de s’être entrainé avec des joueurs de premier plan, comme Stefanos Tsitsipas et Borna Coric à Rome le mois dernier, ainsi que d'avoir joué deux matchs de double à l'Open d'Italie.

Murray évolue dans une situation délicate consistant à s'entraîner et à jouer des tournois sans douleur ni blessure, ce qui avait toujours été une routine pour lui il y a de nombreuses années.

En février dernier, le Britannique s'est rendu à Biella, en Italie, s’est engagé dans le Challenger et s'est qualifié pour la finale contre l'Ukrainien Illya Marchenko. Il n'a pas connu de succès, mais cela lui a prouvé qu'il pouvait à nouveau s'enfoncer dans les tournois.

Seulement, la crise sanitaire est arrivée et il n’y avait plus de place pour tester son jeu et retrouver une certaine routine. Murray ne peut s'empêcher également de penser à ce moment où il a été testé positif au coronavirus : "Je suis resté dix jours sans entraînement ni pratique quand j'ai attrapé le coronavirus et puis quand je n'ai pas pu aller en Australie, je me suis senti assez démotivé pour être honnête."

Andy Murray dit qu'il avait toujours le désir de jouer et a souligné qu’il voulait alors sortir et concourir. "Physiquement, je me sentais bien, ce qui était positif, mais le tennis n'était pas au niveau que je voulais ou attendais", a-t-il ajouté ; Le Britannique admet que le match avec Robert Haase et le premier set avec Rublev à Rotterdam avaient plus de cohérence.

"Je dois le faire en une heure et demie plutôt qu'en 20 ou 30 minutes ici et là", a-t-il souligné s'agissant de son excellent jeu lors de ces différents matcs. Mais la question se pose de savoir si Murray est encore capable de performer physiquement et à un niveau supérieur tout au long d’un matchs? Père de quatre jeunes enfants, Andy Murray reste confiant quant à sa bonne pratique à l'entraînement et participera à Queen's et à Wimbledon.

Définitivemet, c'est surtout sa finale de Biella qui lui a fait du bien et l'a convaincu : "Je sais que je suis encore capable de jouer au plus haut niveau. Mon attente est d'aller bien (sur le plan de la santé) dans ces épreuves."

Après avoir remporté Wimbledon à deux reprises et remporté plus de 40 titres au cours de sa carrière, Andy conserve enncore son énergie et ses stratégies pour Wimbledon en particulier et il l’a fait clairement savoir : "Je veux être sur le court et avoir l'impression d'avoir une chance de gagner l'événement", a-t-il dit, visiblement déterminé.